La poussée démographique s’emballe plus que jamais

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les données du recensement 2011 confirment la tendance démographique des dernières années: l’arrondissement attire, et de loin, le plus de nouveaux résidents sur l’île de Montréal, avec un taux de croissance de 10,6%.

La population de Saint-Laurent augmente de façon exponentielle: une poussée démographique de 10,6% a été enregistrée lors du recensement 2011. (Photo: Alarie Photos)

Ce taux s’élevait, lors du dernier recensement en 2006, à 9,6%. C’est dire si Saint-Laurent accueille dans son giron plus de nouveaux établis que jamais. Pour comparaison, la moyenne du taux de croissance pour la Ville de Montréal est de 1,8% – et nombreux sont les arrondissements à afficher une balance négative. Les Laurentiens sont donc actuellement au nombre de 93 842, c’est-à-dire un peu plus de 9000 résidents supplémentaires qu’en 2006.

L’arrondissement de Ville-Marie, qui correspond au centre-ville et au quartier des affaires, est la deuxième zone de l’Île a avoir attiré le plus nouveaux résidents, avec une hausse de 6,5%, représentant plus de 5000 nouvelles têtes.

Nouveaux quartiers, nouvelles gens

Le développement de nouveaux quartiers, tels que Bois-Franc ou le Nouveau Saint-Laurent, a notamment permis d’accueillir ce flot de nouveaux résidents. Cette ruée vers l’arrondissement implique également de nouveaux défis, pour pouvoir répondre aux besoins de cette population toujours plus nombreuse en termes de services. Le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, se dit peu surpris par ces résultats, et affirme que les chantiers mis en branle ces dernières années, au premier rang desquels le complexe sportif et la nouvelle bibliothèque du Boisé, viendront combler les demandes toujours plus pressantes. Le politicien souligne également que son arrondissement sera le seul à bâtir une école (dans le secteur Bois-Franc), en réponse à cette poussée démographique, alors que les autres projets scolaires en cours se font dans le cadre de secteurs moribonds. Bien entendu, cette gestion ne pourra se réaliser sans un budget adéquat. «L'un des défis du conseil laurentien demeurera ainsi de gérer la pression budgétaire liée à notre croissance», a confirmé M. DeSousa.

Organisations: Ville de Montréal

Lieux géographiques: Nouveau Saint-Laurent, Arrondissement de Ville-Marie, Secteur Bois-Franc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires